Un accord d’intéressement obligatoire pour maintenir la « Prime Macron »

Le 14 octobre 2019  / Dans Actualité Paie

Le projet de loi (PLFSS) prévoit que la prime exceptionnelle accordée l’année dernière soit reconduite.

Elle était d’un maximum de 1000€ et réservée aux salariés dont la rémunération était inférieure à 3 Smic annuels.

Cette fois-ci  les exonérations de toutes cotisations et impôts seront conditionnées à l’existence d’un accord d’intéressement.

Il sera possible dans ce cas de conclure un accord d’intéressement pour une durée d’un an seulement, au lieu de 3 ans normalement.

Vous pourriez aimer aussi

Coronavirus : des règles dérogatoires d’indemnités pour les personnes en quarantaine

Le 18 février 2020  / Dans Actualité Paie

Un décret du 31 janvier dernier définit des conditions particulières d’indemnisation pour les assurés sociaux soumis à des mesures d’isolement suite à l’exposition au coronavirus. Ainsi, il est possible de…

Lire plus 

Epargne salariale et Loi PACTE : 49 questions-réponses de l’administration

Le 22 janvier 2020  / Dans Actualité Paie

Le gouvernement détaille sous forme de « questions – réponses » les modifications apportées par la loi Pacte concernant : La participation L’intéressement Les plans d’épargne salariale La négociation de…

Lire plus 

Seuils d’effectifs : nouvelles règles depuis le 1er janvier

Le 16 janvier 2020  / Dans Actualité Paie

Deux décrets applicables au 1er janvier 2020 apportent des précisions sur les nouvelles règles de calcul d’effectif en application de la loi PACTE. Ils précisent ainsi : une règle de calcul…

Lire plus